Prime à la casse 2018 : les nouvelles mesures

Après la mise en application le 1er Janvier dernier de la nouvelle loi sur la transition énergétique, c’est au tour de Nicolas Hulot de présenter ses nouvelles mesures pour l’environnement. Le nouveau ministre de la transition écologique a présenté ce lundi (18/09/2018) les premières mesures du « plan climat » qui a pour objectif d’accélérer la mise en œuvre des accords de Paris. L’objectif est clair : renouveler au maximum le parc automobile français en remplaçant les véhicules les plus polluants par des véhicules plus respectueux de l’environnement. Le gouvernement vise à remplacer 100 000 véhicules pour l’année 2018. La nouvelle « prime à la conversion » prendra effet le 1er Janvier prochain… Voici ce qu’il faut retenir.

Prime à la casse étendue : les bénéficiaires

Pour l’achat d’un véhicule électrique

Votre voiture est antérieure à 2006 et vous souhaitez la remplacer ? A partir du 1er Janvier 2018, vous pourrez bénéficier d’une prime de 2 500€ pour l’achat d’une voiture électrique (contre 4000€ actuellement) qui rejette moins de 60g/km de CO2. Ce montant viendra s’ajouter au montant du bonus qui est maintenu à 6000€ pour tous les foyers.

En remplaçant votre vieille voiture, vous bénéficierez alors d’une aide de 8 500€ pour passer à l’électrique.

 

Pour l’achat d’un véhicule neuf

Jusqu’alors réservé uniquement aux ménages les plus modestes, la prime à la casse est désormais étendue pour tous les français. Sans condition de revenus, vous pourrez bénéficier d’une prime en troquant votre vieux véhicule pour un véhicule émettant peu de CO2. Voici les conditions :

En échange d’un véhicule diesel mis en circulation avant 2001, vous pourrez obtenir une aide de 1 000€ pour l’achat d’un véhicule neuf émettant moins de 110 grammes de C02 par kilomètre. Cette aide s’élèvera à 2000€ pour les ménages les plus modestes et s’appliquera pour un véhicule diesel d’avant 2006.

En échange d’un véhicule essence mis en circulation avant 1997, vous pourrez bénéficier d’une prime de 1000€ et de 2000€ pour les ménages les plus modestes.

Vous l’aurez compris, une grande majorité de citadines et compactes est concernée par cette prime à la casse. Si vous n’avez pas les moyens d’investir dans une voiture neuve, vous pouvez toujours vous rabattre sur un véhicule d’occasion récent…

 

Pour l’achat d’un véhicule d’occasion récent

Cette prime est également disponible si vous souhaitez remplacer votre voiture diesel ou essence par un véhicule d’occasion récent. Attention, votre future acquisition devra obligatoirement être porteuse d’une vignette Crit’Air 0 (véhicule électrique), 1 (hybride rechargeabe, gaz naturel, gpl) ou 2 (Diesel Euro 5 et 6 et Essence Euro 4) pour bénéficier d’une prime.

Pour obtenir une prime de 1 000€, il vous faudra remplacer votre véhicule diesel d’avant 2001 par un véhicule plus récent que Septembre 2015 émettant moins de 110 grammes de C02 par kilomètre.

Si votre future acquisition date de Janvier 2011 à Septembre 2015, vous bénéficierez alors d’une prime de 500€ si le véhicule respecte les mêmes conditions de pollution. Pour les ménages les plus modestes, cette prime sera doublée et pourra donc atteindre les 2 000€, elle concernera les véhicules antérieurs à 2006.

«Une famille non imposable qui souhaite remplacer une Clio de 1991 par un modèle d’occasion plus récent (une Clio 3 de 2006 qui émet 125 grammes de CO2 par kilomètre parcouru (gCO2/km) et a une valeur moyenne de 3 500 euros) touchera une prime de 2 000 euros, soit plus de 50 % du prix du véhicule. On pourrait dire la même chose pour un ménage qui remplace une Citroën C3 de 2005 par une Peugeot 206 de 2012 de norme Euro 5, qui a une valeur moyenne de 3 500 euros», cite pour exemple Nicolas Hulot.

 

Comment financer ces nouvelles mesures ?

Pour financer ce coup de pouce pour l’achat d’un véhicule thermique non polluant, l’état compte durcir sa politique de malus pour les véhicules les plus polluants.

Le seul d’application du malus devrait être abaissé à 120 g/km de C02 (contre 127 aujourd’hui). Le premier seuil du malus débutera à 50€ et pourra atteindre les 10 500€ (contre 10 000€) aujourd’hui pour les véhicules les plus polluants, comme des gros 4×4 par exemple (+ de 185 grammes par kilomètre).

En plus de cette montée en puissance de la taxe carbone, les véhicules diesels devront faire face à l’alignement sur la fiscalité de l’essence. Le prix du carburant va donc connaitre une hausse de 2,6 centimes par an, et ce sur une durée de quatre ans. La double peine pour les diesels…

 

À propos de Jonathan Comte

Transfuge d'une enseigne à réseau lyonnaise, Jonathan, passionné d'automobile et de nouvelles technologies, occupe actuellement le poste de Community Manager au sein de la société France Casse.
Publié dans la catégorie Enquêtes. Enregistrer le permalien.

3 réponses à Prime à la casse 2018 : les nouvelles mesures

  1. Cette prime n’est pas attirante car les ménages qui vont changer de voiture avec cette prime auront à faire un crédit.

  2. Pingback: Le marché des véhicules d'occasion en France

  3. Laposte dit :

    Quant on gagne le SMIC comment financer une voiture même d’occasion avec cette aumône? ça se voit que comme d’habitude cette loi a été faite par des nantis qui ne comprennent rien aux problèmes du peuple!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.