actu auto et moto du 17 au 23 fevrier

Toujours soucieux de vous mettre au courant des dernières actualités du monde de l’auto et moto, La rédac de France Casse réalise pour vous un suivi de l’actualité automobile sur cette 3ème semaine de février.

Sommaire de l’actu auto et moto de cette édition

La réussite de la prime à la casse sur l’année 2019

Pour vous remettre dans le contexte : vu le développement de la pollution, le gouvernement a décidé d’agir et de proposer une action contre celle-ci. Le concept consiste à revendre son véhicule à un centre VHU et ainsi de bénéficier de l’aide de l’état pour racheter un véhicule neuf. La prime à la casse peut également s’appeler « prime à la conversion ». En effet on va « convertir » un ancien véhicule par un véhicule plus récent. Cette opération sauvetage du gouvernement est ouverte à tous les Français voulant changer leur voiture. Cette échange peut se valider en possédant un modèle essence d’avant 1997 ou une version diesel d’avant 2001.

Il faut dire que cette « opération » du gouvernement a très bien fonctionné. D’après les sources de l’état, on peut estimer qu’en 2019, ce sont pas moins de 350 000 primes à la casse qui ont été accordées. Le gouvernement avait un objectif de réaliser au moins 100 000 primes à la conversion par an. Cette aide à permis de dynamiser la vente de pièce d’occasion pour les centres VHU.

Au vu des aides que l’état a proposées, ils ont dû revoir les conditions d’attribution à la baisse.  Avant la modification, un automobiliste pouvait obtenir cette prime s’il s’orientait sur un diesel de plusieurs années. Depuis peu, seulement les diesel immatriculés après septembre 2019 peuvent obtenir l’aide de l’état. Le gouvernement veut favoriser les nouveaux véhicules même s’ils sont en version diesel. Cette aide de l’état est toujours d’actualité si vous souhaitez changer de véhicule. Cette solution est très intéressante notamment si votre véhicule ne passe plus le contrôle technique en rapport à son rejet de dioxyde de carbone.

Une Dacia électrique en dessous de 20 000 € ?

Elle va arriver et va certainement révolutionner le marché de l’électrique. Actuellement, il est très difficile d’obtenir une auto électrique en dessous des 20 000 euros. Pour comparer, la nouvelle citadine française (la Peugeot e-208) se positionne à un tarif d’entrée de gamme à plus de 30 000 euros. Nous ne sommes pas sûrs que les automobilistes vont tous passer à l’électrique avec ce genre de tarification. Nous avons d’ailleurs réalisé un comparatif sur les différentes versions de la e-208.

Cette nouvelle Dacia sera visiblement commercialisée en dessous de la barre symbolique des 20 000 euros. Présente au salon de Genève  en mars prochain, cette nouvelle électrique pourrait arriver en 2021. Actuellement, la voiture la plus accessible sur le marché en version électrique est la SEAT MII ELECTRIC, à un  prix catalogue de 21 190 €.

15 minutes pour réaliser une carte grise avec La Poste

Cette méthode pourrait révolutionner les demandes de cartes grises. Depuis début février, en collaboration avec une start-up, La Poste prévoit de proposer un nouveau service : donner la possibilité de réaliser une carte grise en 15 minutes. Le concept permettra, à l’aide d’une borne interactive, d’effectuer la demande pour seulement 29.90 €.

Cette solution permettra aux personnes peu à l’aise avec les outils numériques de réaliser facilement et simplement sa carte grise pour son véhicule. Un chat intégré à la borne sera disponible ainsi que l’accès à un téléopérateur via un téléphone pour accompagner les clients. Grâce à ce traitement direct en bureau de poste, la carte grise définitive sera envoyée sous 8 jours maximum au domicile du client. La Poste veut se donner l’ambition de faciliter la vie de tous les Français.

Les ventes de voitures en Chine dégringolent

Après avoir vu le marché automobile britannique freiner, c’est au tour du marché chinois de voir ses ventes s’effondrer. D’après une source de Caradisiac, sur les deux premières semaines de février, les ventes ont chuté de 92 %. Bien évidemment on ne fait que de parler de lui, ce désastre économique est la cause du Corona virus.

Sans attendre le mois de février, le mois de janvier annonçait déjà des chiffres catastrophiques. Pour faire simple, la Chine n’a jamais connu un mois de janvier comme celui qui vient de s’écouler. Sur la première semaine de février, la baisse des ventes a été de 96 %. Sur une période normale, ce ne sont pas moins de 52 000 véhicules auto qui sont vendus par jour. Dans cette période de « Coronavirus », on peut comptabiliser seulement 811 exemplaires vendus par jour. L’année 2019 n’était déjà pas exceptionnelle mais l’année 2020 ne s’annonce pas mieux.

Lors d’un communiqué du secrétaire général de l’association des constructeurs automobiles (Cui Dongshu), ce dernier indiquait : « Il n’y avait presque personne chez les concessionnaires automobiles durant la première semaine de février, la plupart des gens restant chez eux » Pour combler cette catastrophe économique, les constructeurs auto s’orientent sur de la vente et de la promotion en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.