Les voitures en ville : bientôt de l’histoire ancienne ?

Mesures anti-pollution, embouteillages à gogo, de moins en moins de places de parking pour se garer, de plus en plus de contraventions… Nombreuses sont les restrictions qui visent à limiter l’utilisation de la voiture en ville. A titre d’exemple, le nombre de pistes cyclables à Paris sera doublé et les véhicules diesel seront quant’à eux interdits d’ici à 2024. Rassurez-vous, la France n’est pas une exception et nombreuses sont les capitales européennes qui tentent d’endiguer la propagation de la voiture en ville. Voici un point à date des mesures en place et à venir chez nos voisins européens…

Quelles sont les mesures prises par nos voisins européens ?

 

A Copenhague, Danemark

Souvent citées comme des références dans le domaine, les capitales Nordiques n’ont pas attendu les récents scandales sur le Diesel pour prendre des mesures et favoriser les moyens de transport doux….

Élue « capitale verte de l’Europe » en 2014, Copenhague comptabilise désormais plus de vélos que de voitures et près de 2 habitants sur 3 ne possèdent pas de voiture. La ville s’est engagée à devenir neutre en carbone d’ici à 2025.

Plus de 320 kilomètres de pistes cyclables sont déjà opérationnelles à Copenhague et des « autoroutes à vélos » sont en train de voir le jour. D’ici la fin de l’année 2018, près de 12 d’entre-elles seront opérationnelles sur les 28 prévues ! Même les feux tricolores sont synchronisés en fonction de la vitesse moyenne des vélos (20km/h)…

Le pont « Cycle Snake » à Copenhague

Le pont « Cycle Snake » à Copenhague

 

A Oslo, Norvège

La capitale Norvégienne a tout bonnement décidé d’interdire les voitures dans son centre-ville d’ici à 2019. Ce sont plus de 56 kilomètres de voies voitures qui vont être remplacées par des pistes cyclables. Le changement c’est maintenant paraît-il…

 

A Londres, Royaume-Uni

Déjà en place dans la capitale Londonienne : la taxe sous forme de Péage pour accéder au centre ville.

Pour faire simple, il est nécessaire de passer à la caisse (9€, soit 8 Livres) pour accéder au centre ville en voiture. A partir de 2019, en incluant le prix du péage urbain déjà existant, les voitures les plus polluantes devront payer 25€ en semaine pour accéder au centre ville. Les plaques seront contrôlées par des caméras quand elles entrent dans l’aire concernée. Un montant conséquent qui risque d’en dissuader plus d’un…

D’ici à 2020, les véhicules Diesel seront totalement interdits en ville et en 2021, la zone ultra-basse émission sera étendue.

En 2040, la vente de véhicule Diesel sera même totalement interdite sur l’ensemble du territoire national… Il est clair que les londoniens et les britanniques en manière générale devront changer leurs habitudes pour trouver des solutions plus respectueuses de l’environnement.

 

A Madrid, Espagne

Nos voisins espagnols ont quant’à eux décidé d’interdire les voitures sur 200 hectares du centre Ville de Madrid. La mesure devrait voir le jour d’ici à 2020.

Autre mesure pour le moins unique en Europe : faire payer un coût supplémentaire de 20% au stationnement pour les véhicules Diesel les plus polluants. Reste à savoir comment les autorités vont faire pour identifier les véhicules « les plus polluants »…

 

A Rome, Italie

Comme de nombreuses autres capitales européennes, Rome va interdire les véhicules Diesel privés dans son centre-ville d’ici à 2024. En plus de limiter les gaz polluants en ville, cette mesure vise à désengorger le centre-ville qui connaît un taux d’embouteillage très fort (entre 38 et 40%).

 

A Bruxelles, Belgique

La capital Belge a déjà pris de l’avance sur ses voisines européennes car elle compte déjà dans son centre-ville (autour de la Grand-Place) la deuxième plus grande zone sans voitures d’Europe derrière Copenhague. Cette zone devrait continuer à s’agrandir dans les années à venir.

140 caméras intelligentes seront installées pour contrôler les véhicules polluants dans cette zone. Les automobilistes fautifs risqueront une amende de 350€. Une dérogation d’accès de 8 jours par an pourra être demandée.

L’objectif premier de cette zone « basse émission » : lutter contre la mauvaise qualité de l’air à Bruxelles.

 

A Berlin, Allemagne

A l’instar de villes comme Amsterdam ou Copenhague, Berlin envisage de construire une douzaine de super-autoroutes (4 mètres de large) spécialement dédiées vélos.

Hambourg a interdit depuis le 31 Mai 2018, la circulation des voitures Diesel dans une partie de la ville. Un signe fort dans un pays où l’industrie automobile est incontournable. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous conseillons cet article.

En résumé…

À propos de Jonathan Comte

Transfuge d'une enseigne à réseau lyonnaise, Jonathan, passionné d'automobile et de nouvelles technologies, occupe actuellement le poste de Community Manager au sein de la société France Casse.
Publié dans la catégorie Enquêtes et tag , . Enregistrer le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *