Entretenir sa moto soi-même, par quoi commencer ?

Avoir une moto demande plus ou moins d’entretien selon votre utilisation et le type de parking que vous utilisez. Mais de façon globale, il reste des incontournables qui ne nécessitent généralement pas de faire appel à un professionnel. Faisons le tour des tâches que vous pouvez faire vous-même sur votre moto, sans avoir besoin d’être un mécanicien confirmé. Voici quelques conseils pour faire des économies…

Le graissage de votre chaîne

Une moto est facilement en contact avec l’humidité, il est donc important de vous équiper en graisse et dégrippant pour protéger les parties métalliques de la corrosion.

En premier lieu, il vous faudra graisser régulièrement votre chaîne, environ tous les 500km et à chaque sortie sous la pluie. Cette action permettra à votre transmission d’augmenter sa durée de vie.

Profitez-en pour vérifier sa tension et corrigez ci-nécessaire. Le câblage (accélérateur, embrayage, freins) doit aussi être protégé. Penser à lubrifier régulièrement ces parties exposées de la moto. Pour ce faire, investissez dans une bombe de WD-40 qui vous sera utile dans bien des cas.

 

Les niveaux de votre 2 roues

Faites le point régulièrement sur vos niveaux de frein, d’huile moteur et de liquide de refroidissement. Si vous êtes sous les niveaux recommandés, complétez.

C’est facile et en fonction de votre modèle de moto et de son age, cette opération ne devrait pas être renouvelé trop fréquemment. Et si vous souhaitez faire votre vidange à la maison, profitez-en pour relire votre manuel qui détaillera le type d’huile à utiliser et la manœuvre pour effectuer cet entretien globalement facile à faire. N’oubliez pas d’emmener votre huile usagée à la déchetterie.

 

Les pneus

Vérifier dès que vous le pouvez la pression de vos pneus, idéalement à froid. Référez-vous à votre manuel et ajustez lorsque vous passez à la station service. Il faut compter environ 2.3 Bar par pneu.

Profitez-en pour vérifier l’état d’usure de vos gommes et si votre pneu de présente pas de défaut (coupe, objet enfoncé, forme anormale, etc).

 

La batterie

Enfin, terminez le tour de votre moto en ouvrant la selle, pour vérifier l’état de charge de votre batterie. C’est souvent pendant les longues période d’hibernation que l’on se retrouve avec une batterie à plat.

Investissez dans un chargeur de batterie qui vous sera régulièrement utile, et procédez à la recharge après que votre moto soit restée inactive plusieurs semaines.

 

Voilà pour les élément d’entretien de base à faire soi-même. En fonction de votre niveau et de votre équipement vous pourrez même aller plus loin : purge de freins, changement de chaîne, changement d’ampoule, changement de plaquettes de feins, et bien plus. Mais sur les éléments de sécurité (freins, pneus, amortissement), faites-vous conseiller et aider par un professionnel ou une personne expérimentée.

Et pour réparer votre deux roues sans dépenser une fortune, vous pouvez également passer par francecasse.fr pour interroger les casses moto partenaires et obtenir des devis pour vos pièces moto d’occasion. Bonne route !

 

Source : Sébastien de http://lapoigneedanslangle.com/

À propos de Jonathan Comte

Transfuge d'une enseigne à réseau lyonnaise, Jonathan, passionné d'automobile et de nouvelles technologies, occupe actuellement le poste de Community Manager au sein de la société France Casse.
Publié dans la catégorie Moto. Enregistrer le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *