Réforme du permis de conduire 2022

Attribution des places d’examen pratique

Une réforme importante du système d’attribution des places d’examen pratique pour les catégories de permis B et A se met en place actuellement.
Commencée en Mars 2020 cette réforme s’étale sur plusieurs années et concerne les écoles de conduite ainsi que les candidats au permis de conduire auto et moto.

les changements

Avant la réforme, le système d’attribution des places d’examen pratiques était géré par les préfectures du département d’implantation des centres de formation. Le bureau préfectoral de répartition des places s’occupait de calculer le nombre de places auquel pouvait prétendre chaque auto-école du département et, environ tous les 15 du mois précédent, distribuait ces places aux différents centres.
Le calcul, alors, du nombre de places d’une auto-école était fonction du nombre de moniteurs, d’un coefficient régional (fonction du nombre d’inspecteurs disponibles) et du taux de réussite de l’auto-école. Plus l’école de conduite avait d’échecs sur ses examens pratiques, plus le nombre de places suivantes d’examen était bas.
Un site réservé faisait la jonction entre la préfecture et l’auto-école (Printel), sur lequel les enseignants pouvaient voir leurs dates d’examen et les répartir ensuite aux élèves.

permis de conduire examen

les nouvelles règles en 2022

Avec la réforme, plusieurs choses disparaissent, comme le site Printel et le calcul du nombre de places en fonction du taux de réussite de l’établissement. Ce deuxième changement est une bonne nouvelle pour les élèves ayant échoué au moins deux fois à l’examen pratique, car seuls les élèves en 1ère ou 2ème présentation participaient au calcul pour fournir de nouvelles places d’examen. Avec le nouveau système d’attribution, une auto-école peut prendre un élève qui a échoué plus de deux fois sans être pénalisé.
Les changements sur le code de la route et les permis de conduire ne sont pas rares, mais il s’agit là d’une réforme majeure qui transforme l’architecture administrative des permis de conduire, comme l’on fait l’organisation du code par des organismes privés (2016) ou l’arrivée du site ANTS qui a dématérialisé les dossiers papiers des élèves.
Le changement important de cette réforme est le remplacement du site Printel par RdvPermis, qui permet aux auto-écoles de choisir elles même les jours d’examens disponibles dans le mois ainsi que le nombre de places. Cela devrait avoir pour effet, de développer une plus grande liberté d’action pour les auto-écoles tout en proposant plus souplement des dates d’examen aux élèves.
La réforme étant en cours, le temps dira, à l’usage, si ces modifications améliorent ou pas le passage des examens pratiques.

La covid et les écoles de conduite

La pandémie qui sévit depuis 2020 a, elle aussi eu quelques répercutions sur les permis de conduire, mais les auto-écoles ont eu moins à se plaindre que d’autres corps de métiers comme l’hôtellerie, la restauration ou tout ce qui touche à l’évènementiel.

Comment s’organisent les auto écoles avec la crise sanitaire

Après une interruption obligatoire des leçons et examens de mars à mai 2020, puis une autre en novembre et une fermeture des salles de cours jusqu’en début 2021, aucune autre mesure, autre que celle du protocole sanitaire, n’est venu empêcher la formation des élèves et le passage de leurs examens.
Lors des examens de conduite le protocole est aussi appliqué : après chaque passage d’un élève, le moniteur doit désinfecter et aérer le véhicule. Ceci prenant du temps, c’est pourquoi l’administration a décidé de supprimer les trois questions (mécanique, secourisme, écologie …) posées lors de l’examen et d’attribuer automatiquement les trois points aux élèves.

La crise sanitaire freine-t-elle les examens de conduite ?

La crise sanitaire ne freine plus les examens de conduite, ni ceux du code de la route, malgré l’arrivée des différents variants. Les fêtes de fin d’année 2021 étant passées, la courbe des contaminations redescend.
Actuellement, en auto-école, nous sommes plus préoccupés par la réforme d’attribution des examens que par le risque de fermeture par la covid.
Le protocole sanitaire est appliqué rigoureusement (nettoyage du véhicule entre chaque élève), les salles de cours de code sont à nouveau autorisée, à condition de porter le masque et du gel désinfectant reste toujours à la disposition des élèves. Il est aussi de la responsabilité du directeur de l’auto-école de ne pas remplir les salles de cours, ce qui demande une certaine organisation pour prévenir les élèves lorsque la salle est suffisant pleine (il est nécessaire de laisser une chaise sur deux libres).
Ces protocoles sont, certes, contraignant, mais le plus important à mon sens et que les élèves puissent continuer de passer leur examen et que les centres de formation continuent d’exercer leur profession sans risquer de faire faillite, car obtenir le permis de conduire est souvent indispensable pour trouver un emploi.

covid 19 permis de conduire

A quoi faut-il s’attendre pour l’année 2022 ?

l’année 2022, pour les écoles de conduite, ne devrait pas subir d’autres désagréments liés à la crise covid, l’état se rend bien compte qu’il est indispensable que les élèves puissent passer leurs examens, obtenir leur permis de conduire et aller travailler, de façon à maintenir l’économie du pays. Par ailleurs, le prix des pièces d’occasion devrait rester stable sur cette année 2022. Une bonne nouvelle pour accompagner les jeunes conducteurs dans leurs budgets d’automobiliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.